Nous avons la santé de votre famille à coeur - gencive et dents
gencives et dents - avant/après

Maladies de gencives

Le déchaussement et la greffe de gencive

Une dent saine est entourée de deux sortes de gencives soit la gencive attachée qui est collée fermement à l’os et la muqueuse. La gencive résistante au déchaussement est la gencive attachée. Plus cette gencive est présente en grande quantité, moins il y a de risques de déchaussement. Lorsque la gencive attachée est très mince, la région devient plus fragile et plus susceptible de se décoller de la dent. Le déchaussement de la dent, aussi appelé récession gingivale, entraîne une exposition partielle de la racine de la dent. Sans intervention, la progression de la récession peut amener la perte éventuelle de la dent.


La principale cause d’un déchaussement de la gencive est entre autres une mauvaise technique de brossage qui est souvent effectué à l'horizontale dans un mouvement de va-et-vient. Les autres causes directes d’un déchaussement sont un brossage trop vigoureux, une maladie parodontale, une façon de fermer les dents ensemble qui engendrent des forces latérales et néfastes sur les dents et la gencive et les mouvements des dents sur les arcades faits par les traitements d’orthodontie.


La greffe de gencive permet d’augmenter la zone de gencive attachée et ainsi prévenir la progression du déchaussement de la dent. Une des techniques de greffe consiste à prendre une mince couche de tissu au palais et à la placer à la base du déchaussement pour en freiner la progression. Elle a ainsi pour but d’augmenter la gencive attachée et de stabiliser la région atteinte par la récession. Une greffe gingivale peut aussi être utilisée pour recouvrir la racine en partie ou en totalité lorsque les conditions parodontales le permettent afin de rétablir le niveau gingival à un niveau plus adéquat pour protéger la racine contre la carie ou la sensibilité dentinaire. Le taux de succès de ces types de greffe est excellent et leurs bénéfices peuvent durer, dans la majorité des cas, plusieurs années, voir même toute la vie si le patient s’assure de maintenir une bonne hygiène buccale dans cette région.


De plus en plus, on pratique une troisième sorte de greffe pour traiter un déchaussement de la gencive soit une greffe de tissus allogène. Ce procédé évite d’avoir à prélever le tissu du palais, ce qui contribue à diminuer l’inconfort que peut provoquer une greffe. Seul le site receveur, ce qui veut dire où se trouve le déchaussement, est touché par l’intervention.


Si vous avez des questions à ce sujet, nous vous invitons à communiquer avec la Clinique Dentaire du Carrefour.

Clinique dentaire logo
Création de

Mention legale